Interrogations....

lundi 1er juin 2009
par  Esprit Chagrin
popularité : 0%

Extrait du dialogue N° 35 de Mars 2009

 Pourquoi pas, mais c’est un service limité pour le moment de par le nombre de personnes et de moyens, c’est un service de proximité.

 

 

Extrait des délibérations du Conseil Municipal du 7 février 2009

 

 Traduit en arithmétique, et sans compter les intérêts cela fera une charge mensuelle de remboursement pour la commune de : 11 000 / 12 = 916 euros ( ou 6019 francs ) ou trimestrielle de 916 X 3 = 2748 euros ( ou 18 000 francs ) pendant 10 ans

 Pas de détails mais cet emprunt est sans doute pour l’acquisition de l’immeuble sis au 54 rue Furgé

 

 

Extrait des délibérations du Conseil Municipal du 20 février 2009

 

  Bon début c’est gratuit pendant 6 mois, c’est une aide au démarrage, mais le remboursement mensuel de 916 euros donc 6 X 916 = 5496 euros sans compter les intérêts de l’emprunt est en totalité à la charge du budget communal.

 A partir de septembre 2009 et pendant 17 mois, sans autres loyers le solde mensuel sera de 916 - 300 = 616 euros soit 17 X 616 = 10 472 euros toujours à la charge du budget sans compter les intérêts de l’emprunt.

 A compter du 01 février 2011 la charge s’atténue à 516 euros mensuels. Pour que l’opération ne grève pas le budget communal il faudra louer l’appartement de l’étage dans les 550 euros, c’est pas gagné par ces temps de revenus incertains...

 Rien n’est dit sur une éventuelle taxe professionnelle qui atténuerait le déficit comptable. Rien n’est dit non plus sur le temps passé par les employés communaux à mettre cet immeuble en état de location et le coût des matériaux pour sa transformation.Rien non plus sur l’assurance du bien en tant que propriétaire.

 La phrase ’’ Le produit de ces locations fera l’objet dans un premier temps d’un retour sur investissement ’’ laisse supposer qu’il y aura un deuxième temps ( ce sera quoi ? )

Le retour sur investissement est le moment à partir duquel vous avez récupéré le montant de votre investissement sous forme de gains et que tout nouveau gain devient donc un bénéfice.

Pour cette opération le retour sur investissement est de 10 ans si le montant des loyers perçus est égal au montant des remboursements de l’emprunt. Ce n’est pas le cas donc on peut tabler sur 15 ou 20 ans au moins.

 Est ce que le budget Communal peut se permettre des opérations immobilières de ce type ( déficit comptable entre les loyers et les emprunts ) j’ai des craintes pour les futurs impôts locaux , cette année le taux qui est voté par le Conseil Municipal n’augmentera pas, mais il est déjà de 17,5 % de la valeur locative qui elle augmente tous les ans de la valeur de l’inflation.

 J’ai la mémoire qui flanche, je ne me souviens pas de la date de la réunion communale publique où le Maire et le Conseil Municipal ( élus pour représenter la Commune ) présentaient leurs projets concoctés en réunions de travail.......